allnews.ch : L’heure est au grand basculement par Nicolas Descoqs

Après une décennie de surperformance des actions de croissance, les investisseurs doivent revenir sur des secteurs délaissés.

Nous voyons chaque jour un peu plus clairement que l’année 2021 aura clôt un long cycle de marché marché remontant à la fin de la crise financière de 2008 et se caractérisant par une surperformance époustouflante des valeurs de croissance en général et de technologie en particulier. Le Nasdaq n’a-t-il pas cru de près de 23 % par an depuis son plus bas début 2009 alors que, dans le même temps, les actions émergentes ne généraient même pas 10 % de rendement (en dollars US) ?

Ce phénomène peut s’expliquer par plusieurs éléments: une période d’inflation faible et stable, un bon dynamisme du consommateur final et un soutien puissant des banques centrales.

Ce qui a été adoré un jour peut rapidement devenir détesté le lendemain. C’est précisément ce que nous observons en ce début d’année 2022.